Rapport MR21 : “Repenser les relations parties prenantes de l’entreprise”

22 juin 2020
Marine Champon

La Société attend des entreprises qu’elles apprennent à fonctionner avec leurs parties prenantes

La reconstruction économique appelle à une mutation des rapports que les entreprises entretiennent avec la Société. De la théorie de Freeman aux conséquences du Covid-19, les relations Entreprise & Société sont toujours en attente d’une méthode de gouvernance qui répond aux enjeux collectifs et à la durabilité des modèles économiques, intégrant la prise en compte de la Société dans le projet de l’entreprise.

Convaincue que l’entreprise du XXIème siècle se construira « en Société », la communauté MR21/Managers Responsables, analyse dans un rapport pourquoi et comment il faut repenser et relancer les relations de l’entreprise avec ses parties prenantes.

Le rapport élaboré par la communauté MR21, rassemblant plus d’une centaine de cadres engagés dans le développement durable en entreprise, rappelle que « la Société » est bien l’enjeu crucial de la transformation durable de nos économies.

5 actions concrètes sont proposées aux entreprises en lieu et place d’une vision juridique qui a bloqué trop longtemps cette question :

  • Installer une expertise des attentes de la Société au niveau du management de la Direction RSE/DD, garante du dialogue, de sa méthode, de son éthique et de son efficacité.
  • Editer un rapport annuel sur les attentes sociétales des parties prenantes à l’égard de l’entreprise.
  • Insérer la remontée de ces attentes sociétales dans la chaîne de décision, dont le comité RSE de l’entreprise doit assurer le suivi.
  • Entrer dans une logique d’accords entre l’entreprise et les partenaires de la Société pour « résoudre » avec eux les controverses et problématiques sociétales exprimées.
  • Faire entrer dans les Conseils d’administration, des administrateurs ayant une vraie expertise sociétale pour qu’ils puissent y faire valoir l’intérêt de la Société.

A travers ces propositions, les membres du MR21 ont l’ambition de faire émerger une nouvelle doctrine qu’on ne limitera plus aux simples échanges de forme mais qui deviendra véritablement « l’intégration de la relation à la Société » dans la décision et la création de richesses par l’entreprise, pour le plus grand nombre, d’une façon écologique et responsable socialement, condition nécessaire pour passer d’un capitalisme actionnarial de plus en plus critiqué à un capitalisme parties prenantes, de plus en plus attendu.

À propos des auteurs. Travail collectif réalisé sous la direction de Marine CHAMPON (co-fondatrice de MR21, fondatrice d’INITIATIK) et de Patrick D’HUMIERES (Directeur pédagogique à CentraleSupélec Exed, professeur à Sciences-Po, fondateur d’Eco-Learn).

Contact Presse

Audrey de Garidel , Déléguée Générale
06.88.49.24.98 – contactmr21@gmail.com

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
Date décroissant Date croissant Votes
trackback

[…] environnementale et sociétale) dans la chaîne de décision entrepreneuriale (cf. Rapport MR 21 « Repenser les relations parties prenantes ») et en prenant enfin l’initiative de co-construire avec les pouvoirs publics les nouvelles […]

trackback

[…] économiques, intégrant la prise en compte de la Société dans le projet de l’entreprise. Ce rapport propose un certain nombre de principes structurants à même de permettre ce changement de […]